Ces 6 aliments à consommer pour mieux dormir

Pour être en forme, le corps doit recharger ses batteries pendant la nuit. Une bonne qualité de sommeil est donc essentielle. Si certains aliments sont à éviter avant d’aller se coucher pour pouvoir dormir paisiblement, d’autres sont à recommander au dîner.

L’amande

Pleine de calcium, l’amande est également riche en acides gras mais aussi en mélatonine, l’hormone du sommeil. En consommer un peu quelques heures avant d’aller dormir peut conduire à l’amélioration de la qualité du sommeil. Attention toutefois à ne pas en abuser, elles pourraient alors compliquer la digestion et avoir l’effet inverse.

 

Le miel

Un peu de miel dans une tasse d’infusion est sans doute le meilleur remède pour faciliter son sommeil. Il fournit à l’organisme du glucose pendant toute la nuit. En effet, si le corps vient à en manquer, il libère du cortisol et de l’adrénaline, deux hormones associées au stress. Certains miels sont plus efficaces que d’autres, c’est notamment le cas du miel d’oranger, du miel de tilleul ou le miel de trèfle.

 

Le pain complet

Il est recommandé le soir d’éviter le pain blanc au profit du pain complet. En effet, ce dernier contient des sucres lents qui vont stimuler la production d’hormones de sommeil. On pourra l’associer au miel ou à une portion de fromage.

 

La banane

La banane est un fruit riche en tryptophane, un acide aminé essentiel dans la production de mélanine et de sérotonine qui facilitent l’endormissement. La banane est aussi riche en magnésium et en potassium ce qui contribue à réduire le stress et donc la qualité du sommeil.

 

L’avoine

Elle est réputée pour lutter contre les insomnies. L’avoine apporte mélatonine et vitamine B à l’organisme, ce qui est parfait pour stimuler la sécrétion de sérotonine et favoriser une nuit sans interruption. Sous forme de flocons, on pourra l’associer à du fromage blanc en dessert.

 

Les pâtes

Le tryptophane est un acide aminé qui permet la fabrication des neurotransmetteurs favorables à un bon sommeil. Pour en produire, le corps a besoin de glucides qu’on va classiquement retrouver dans les pâtes. Attention toutefois aux excès : inutile d’abuser des sauces et du fromage. Cela pourrait provoquer l’effet inverse en compliquant la digestion.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *