900 bébés ont été contaminés par le VIH après qu’un médecin ait utilisé des seringues usagées

Le manque de conscience professionnelle peut conduire à commettre des fautes graves et souvent irréversibles. Un pédiatre aurait utilisé des seringues infectées par le VIH et contaminé près de 900 enfants, selon le quotidien britannique The Independent.

 

Ce scandale sanitaire a commencé lorsque dans une petite ville pakistanaise, on a détecté près de 900 enfants infectés par le VIH. Le présumé coupable serait le Dr Muzaffar Ghanghro, un pédiatre Pakistanais qui aurait utilisé des seringues usagées sur plusieurs patients, comme le rapporte le journal The Independent.

Les personnes infectées sont pour la majorité des enfants

1100 personnes ont été testées positives au VIH dans la ville de Ratodero et près de 900 d’entre elles sont des enfants de moins de 12 ans. D’après les résultats de l’enquête, un grand nombre de personnes infectées ont consulté le même pédiatre, Muzaffar Ghanghro. Ce dernier prodiguait des soins aux familles pauvres à moindre coût. Il a été de ce fait accusé de négligence et d’homicide involontaire coupable après avoir été suspecté de réutiliser des seringues infectées par le virus.

Le père d’un des patients du pédiatre a déclaré au journal New York Times qu’il a vu le médecin fouiller dans la poubelle pour en sortir une vieille seringue qu’il a utilisée sur son fils de six ans, qui a été plus tard testé positif au VIH. Quatre des enfants de cet homme ont été testés positifs et deux d’entre eux sont décédés des suites de la maladie.

Le témoignage d’un autre parent a incriminé le pédiatre. Il a été rapporté que ce dernier a utilisé la même goutte à goutte sur 50 enfants sans changer l’aiguille.

Le pédiatre en question clame son innocence

Le Dr Ghanghro nie toutes ces accusations et prétend être innocent. Il n’a pas encore été condamné et exerce toujours en qualité de médecin généraliste dans un hôpital public. Les fonctionnaires estiment que le pédiatre n’est pas le seul en cause. Plusieurs médecins utilisent des seringues usagées, de même que les dentistes utilisent également un équipement non stérilisé, sans parler des barbiers qui font usage du même rasoir sur de nombreux clients.

Par ailleurs, un manque de sensibilisation à la réalité du virus existe au sein de la population. Et nombreux sont ceux qui craignent d’être infectés par simple contact avec le malade du VIH. Aussi, certains enfants déclarés séropositifs ont été rejetés par leur famille ou contraints de s’asseoir loin de leurs camarades à l’école. Dans les classes pauvres du pays, on observe une grande ignorance et un manque d’information au sujet de la maladie.

Quels sont les symptômes du VIH ?

Selon Sida Info Service, si une personne est contaminée par le VIH, certains symptômes peuvent apparaître entre le 5ème et le 30ème jour après la contamination. On observe éventuellement les symptômes comme suit :

– Syndrome viral comprenant la fièvre, maux de tête, tachycardie, douleurs articulaires, courbatures, asthénie, polyadénopathie ;

– Symptôme cutanéo-muqueuse comme une angine, pharyngite, rash, ulcère oral ou génital ;

– Troubles digestifs tels que la diarrhée ;

– Symptômes neurologiques incluant les troubles cognitifs, déficit moteur, encéphalite, méningite lymphocytaire ou encore neuropathie.

Toutefois les signes les plus fréquents à cette infection sont la fièvre, les céphalées et des symptômes neurologiques, même s’ils ne sont pas spécifiques au VIH. Seul un test de dépistage pourra établir si les symptômes sont dus à une contamination par le virus de l’immunodéficience humaine. Par ailleurs, il est recommandé d’avoir des rapports sexuels protégés afin de minimiser le risque d’être infecté par le VIH.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *